Apprendre à lire au CP avec Patati

Votre enfant a appris à marcher, à parler et maintenant il va apprendre à lire. Il n’y a aucune raison pour qu’il n’y arrive pas !  Comme pour les conquêtes précédentes, il a besoin de vous pour prendre confiance et ne pas se décourager. En lui consacrant  individuellement 15 minutes par soirée, vous dynamisez ses apprentissages scolaires et vous lui offrez un temps d’entraînement  indispensable.

Votre enfant va apprendre à lire avec Patati et Patata : deux petits extraterrestres qui communiquent avec des gestes. Ces gestes, votre enfant va les apprendre. Ils vont lui permettre de mémoriser plus facilement les sons et les graphies des différentes lettres. Grâce à cette méthode votre enfant va apprendre à déchiffrer et à encoder.

Propositions d’activités pour aider votre enfant :

Apprentissages des étiquettes :

Sortir les étiquettes de l’enveloppe et les poser en ligne devant l’enfant.

Les découvrir

  • Les regarder une à une et en relever les particularités (exemple : avec commence par un  a)
  • Trouver les ressemblances et les différences entre les mots ( Patati commence comme papa )

Les mémoriser

  • Les montrer très vite puis les cacher. Demander de quelle étiquette il s’agit.
  • Les aligner et demander à l’enfant de montrer les étiquettes que vous lui lisez.
  • Pendant qu’il a les yeux fermés, enlever une étiquette. Demander laquelle a disparu ?

Jouer avec les étiquettes mots

REM. Pour ces exercices, il est parfois nécessaire d’utiliser les mots de plusieurs enveloppes.

  • Proposer une phrase : « Moi je pose les étiquettes, toi tu les lis »
  • Construction libre de phrases : « Toi tu fais une phrase, moi je la lis »
  • Dictée de phrases : « Avec tes étiquettes, écris ce que je vais te dire »
  • Phrase en désordre : « Remets les étiquettes en ordre pour faire une phrase correcte »
  • Phrase incomplète : « Dans cette phrase il manque une étiquette , à toi de la trouver. »
  • Phrase incorrecte : « Il y a une étiquette en trop, enlève-la . »
  • Construction de phrases en imposant une partie (ex. : un verbe ou un personnage)

Jouer avec les étiquettes syllabes

REM. Pour ces exercices, il est parfois nécessaire d’utiliser les syllabes de plusieurs enveloppes.

  • Proposer des syllabes : « Moi je pose les étiquettes, toi tu les lis »
  • Construction libre de mots ou association de syllabes : « Toi tu fais un mot, moi je la lis »
  • Dictée de mots: « Avec tes étiquettes, écris ce que je vais te dire »
  • syllabes en désordre : « Remets les étiquettes en ordre pour faire un vrai mot»
  • mot incorrect : « Il y a une étiquette en trop, enlève-la . »

En fin de séance, demander à votre enfant de poser les étiquettes sur l’enveloppe en  les superposant aux mots écrits en cursive.

Cette manière de procéder permet de vérifier si aucune étiquette n’a été perdue. 

Fiches de lecture (en fin de porte-vue)

A l’école votre enfant lit dans un véritable petit album. A la maison et à l’école, il s’entraîne sur des fiches de lecture ou sur les albums.

Fiches des sons et des lettres (en début de porte-vue)

Votre enfant a  des fiches de lecture des sons et des lettres, dans le porte-vue. Votre enfant lira des syllabes ( page de gauche ) et des mots ( page de droite ), puis des phrases

Pour consolider les apprentissages au niveau du code 

  • Faire entourer ou découper la lettre étudiée dans les revues ou des journaux.
  • Faire chercher les  images dans lesquelles on entend le son étudié

Et si possible … lire tous les jours 

Au bout d’un certain temps, commencez par chercher les mots « lisibles », dans des albums,  des revues, des journaux, des publicités, des boîtes d’emballage, des affiches dans la rue…

Montrez-lui l’utilité de la lecture : recette, liste de courses, règle du jeu, programme télévisé…

Et surtout lisez des histoires à votre enfant, c’est le meilleur moyen de lui donner le goût de lire. On peut trouver des livres à l’école, à la bibliothèque…

Pas de Panique !

Il ne s’agit pas de faire tout cela en un seul soir ! mais progressivement et tout au long de l’année.

Et surtout ne paniquez pas ! Comme la plupart  des enfants, le vôtre aura peut-être des passages à vide. En cas de difficultés, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’enseignant. Il  saura vous rassurer ou vous proposer des solutions adaptées.

Ne laissez pas passer l’occasion de partager avec votre enfant l’une de ses plus grandes conquêtes : LA LECTURE !

Apprendre la poésie au CP

J’apprends ma poésie :

  1. Je demande à quelqu’un de me lire la première ligne et je la répète. Puis au fur et à mesure, je fais rajouter une ligne en recommençant à chaque fois au début. Attention, je n’oublie pas le titre et le nom de l’auteur.
  2. Je la répète à quelqu’un chaque jour même si ce n’est pas écrit dans les devoirs.
  3. Je n’attends pas la veille pour apprendre la poésie : j’y consacre quelques minutes chaque jour.

Pour m’aider, je dois comprendre la poésie :

  • Je peux la visualiser dans ma tête comme si je faisais un ou des dessins pour illustrer les idées du texte.
  • Je peux la mimer et je mets le ton comme au théâtre.

Je peux l’apprendre comme une chanson sur un air que je connais