Travail du mardi 5 mai

Bonjour à tous, voici le travail du mardi 5 mai, mais comme d’habitude, voici les corrigés des travaux de la veille.

Résolution de problèmes

  1. 10-4,5 = 5,5 ou 10 000 000 – 4 500 000 = 5 500 000 Il y a 5,5 millions de chiens en Italie (ou 5 500 000).
  2. 32+19 = 51 Il y a 51 footballeurs dans le club omnisport du village.
  3. 34 387 – 6704 = 27 683 Il y avait 27 683 visiteurs en 1998.
  4. 1157 – 94 = 1063 L’équipe des athlètes Turques a soulevé 1063 kg.
  5. 48-29 = 19 Si son père a 48 ans, Catherine a 19 ans.

Lecture compréhension : inférences

  1. Il s’agit d’un scientifique qui étudie les volcans, on l’appelle un vulcanologue ou volcanologue (les deux termes existent).
  2. Alain est un astronome.
  3. Il s’agit d’une sorcière.
  4. Il s’agit de leur mère.
  5. Il s’agit du Père Noël.
  6. Il est à Paris ( la tour Eiffel et le champ de Mars sont des lieux célèbres de notre capitale)
  7. Nous sommes dans le désert.

Petit défi mathématique

4-9-14-19-24-29-34-39-44-49-54-59-64-69-74-79 Il suffisait d’avancer de 5 en 5.

5-6-10-11-15-16-20-21-25-26-30-31-35-36-40-41 Il fallait d’abord ajouter 1 puis 4 et recommencer l’opération.

10-11-16-17-22 -23-28-29-34-35-40-41-46-47-52- 53 Il fallait d’abord ajouter 1 puis 5 et recommencer l’opération.

Passons maintenant au travail du mardi 5 mai

Calcul mental : Multiplier par 5, 50

rappel de la règle :

Pour multiplier par 5, il faut d’abord multiplier par 10, puis diviser par 2 (on peut également faire l’inverse).

Pour multiplier par 50, il faut d’abord multiplier par 100, puis diviser par 2 (on peut également faire l’inverse).

Maintenant, à toi de jouer les calculs sont à faire dans le cahier du jour ( si possible sous la dictée) comme d’habitude, écrire le calcul et la réponse. Pour le problème, seuls le calcul et la phrase-réponse suffisent. Tu peux ensuite te corriger à l’aide de ta calculatrice.

23 x 5 =

4 x 50 =

32 x 50 =

14 x 5 =

200 x 50 =

62 x 5 =

88 x 50 =

250 x 5 =

84 x 5 =

26 x 50 =

12 x 50 =

56 x 5 =

16 x 50 =

46 x 5 =

28 x 50 =

88 x 5 =

13 x 5 =

100 x 50 =

Problème

À l’entraînement, Addam a fait 8 séries de 50 passes.

Combien de passes Addam a-t-il effectuées ?

Mathématiques : fractions décimales et droite numérique

Nous nous sommes déjà entraînés à placer des fractions sur une droite graduée, tu peux retrouver la leçon dans ton cahier du jour. Si tu peux imprimer la fiche, colle la dans ton cahier du jour, si tu ne peux pas, recopie les droites graduées dans ton cahier du jour et fais les exercices. Le principe est le même avec les fractions décimales ci-dessous. A toi de jouer !

Lecture compréhension

Lis le texte suivant et réponds aux questions en faisant des phrases complètes dans ton cahier du jour.

L’araignée et la famine

C’était pendant une période de grande famine dans la forêt. Les animaux ne trouvaient plus de nourriture. L’araignée, qui n’avait pas mangé depuis des jours se mit à marcher droit devant elle à travers la forêt pour chercher quelque chose à se mettre sous la dent. Soudain, comme un mirage, lui apparut un champs de bananes mûres à point, prêtes à être mangées et, de plus, dissimulé des regards étrangers. Devant ce festin inattendu, l’araignée cria de joie : des bananes mûres !

A la suite de cela, l’araignée tomba raide étendue par terre. Au bout de quelques instants, une goutte de rosée vint chatouiller le nez de l’araignée qui se réveilla. Alors, le bananier lui dit ceci : ne crie jamais mon nom quand tu me vois. Je te laisse la vie sauve pour cette fois. Sers toi et mange mais surtout n’oublie pas ce que je t’ai dis. L’araignée après avoir mangé tout ce qu’elle pouvait, se mit à élaborer un plan.

Au bout de quelque temps, l’embonpoint de l’araignée commença à faire des envieux, parmi les autres animaux. Un par un, ils venaient la voir pour connaître son secret. Elle promit d’abord de le révéler au lézard parce qu’il n’était pas très malin et qu’il n’avait pas la force de se venger s’il s’apercevait d’une tromperie. Ils partirent donc ensemble et après de nombreux détours, l’araignée l’amena à l’endroit où poussaient les fruits.

Le lézard, surpris, s’écria  » des bananes mûres !… !… » et tomba raide mort. Comme elle l’avait prévue, l’araignée avait maintenant de la viande pour accompagner ses bananes.

Chacun à son tour, les animaux l’accompagnaient à la recherche de nourriture. Prenant confiance dans sa ruse, elle se mit à manger des animaux de plus en plus gros et puissants mais peu malins comme la hyène ou l’éléphant. Au fur et à mesure que la forêt se vidait, l’araignée grossissait. Il vint un jour ou elle n’eut même plus peur de s’attaquer à des bêtes plus futées. Elle accompagna le lièvre affamé jusqu’à la bananeraie. Mais arrivé là-bas, le rongeur fit celui qui n’avait rien vu.

– Tu n’as encore rien trouvé ? , lui demanda l’araignée avec un large sourire.

– Ben, non, et toi ? répondit le lièvre.

– Ici, on peut trouver des choses, il suffit de bien regarder, répondit l’araignée.

Au bout d’une heure de recherche, le lièvre n’avait rien trouvé :

– Je ne vois pas l’ombre d’une carotte dans le coin, on devrait rentrer chez nous !

– On est pas en Europe, idiot, qu’est-ce qu’on trouve de bon ici… qui pousse dans les arbres ?

– Je sais pas moi, des oranges ?

– En plus, c’est bien devant toi, là, tout jaune et mûr à souhait, tu vois pas là, dit l’araignée excédée en montrant un énorme bananier couvert de fruits.

– Quoi ! Des papayes ! Ici ! Montre-moi vite !

– Ça c’est quoi ? Imbécile ! une banane bien mûre… Arghh ! Dit l’araignée en mourant.

Sur ce, le lièvre pris l’araignée et les bananes pour son dîner.

Moralité : Il y a toujours une limite en tout. Celui qui se croit rusé, comme l’araignée, trouvera toujours quelqu’un pour le surpasser.

Conte africain, auteur anonyme

1./ Vrai ou faux ? Recopie la question dans ton cahier du jour puis uniquement la bonne réponse (vrai ou faux)

– Les animaux trouvaient facilement de la nourriture. VRAI
FAUX
– L’araignée part à travers le désert pour trouver de quoi manger. VRAI
FAUX
– L’araignée découvre une bananeraie, cachée dans la forêt. VRAI
FAUX
– Il ne faut pas crier le nom du bananier, sous peine de mort. VRAI
FAUX
– L’araignée partage les bananes avec le lézard. VRAI
FAUX
– L’araignée ne trompe que des petits animaux. VRAI
FAUX
– L’araignée trouve de la viande pour accompagner ses bananes. VRAI
FAUX
– L’araignée est même parvenue à manger un éléphant. VRAI
FAUX
– Le lièvre mange toutes les carottes. VRAI
FAUX
– Le lièvre s’est montré plus malin que l’araignée. VRAI
FAUX

2./ Réponds aux questions suivantes dans ton cahier du jour en faisant des phrases complètes.

– Qu’a découvert l’araignée dans la forêt ?

– Pourquoi l’araignée commence-telle par tromper le lézard ?

– Explique la phrase : Au fur et à mesure que la forêt se vidait, l’araignée grossissait.

– Comment le lièvre a-t-il réussi à piéger l’araignée ?

– Quelle est la moralité de cette histoire ?

Ecriture et histoire

Suite de notre projet, voici un tableau intitulé Le radeau de la Méduse de Théodore Géricault peint entre 1818 et 1819. Il fait suite au naufrage d’un bateau français, la frégate La Méduse. Sur ce radeau se trouvent les survivants. Imagine ton personnage sur ce radeau, comment il a pu arriver là et les dialogues entre lui et les autres personnages. Envoie moi ton travail par mail si tu le peux. Bonne inspiration.

L'Œuvre à la loupe : Le Radeau de la Méduse de Géricault - Le blog ...

Lecture fluence

Si quelqu’un peut te chronométrer 1 minute pour lire ce texte comme nous le faisons en classe en te disant  » 3, 2,1 c’est parti ! » c’est très bien. Si personne ne peut te chronométrer, essaie de le faire toi même. Si tu n’as pas de chronomètre, lis ce texte le plus rapidement possible et en faisant le moins d’erreurs possible. Les chiffres au bout des lignes indiquent le nombre de mots à la fin de chaque ligne. Note ce score dans ton cahier du jour et essaie de faire 5 lectures en notant à chaque fois ton score. Bonne lecture !