Travail du mardi 12 mai

Bonjour à tous, voici le travail du mardi 12 mai (les corrigés des travaux viendront dans les prochains jours), bon travail !

Calcul mental  50 calculs en 5 minutes

Si tes parents peuvent imprimer cette page, c’est parfait et tu peux faire l’exercice comme nous le faisons d’habitude en te chronométrant 5 minutes et en faisant le plus de multiplications possibles. Si tes parents ne peuvent pas imprimer la feuille, écris juste les réponses dans le cahier du jour. Quand tu as fini, corrige toi à l’aide de ta calculatrice et inscris ton score sur 50 en bas de la feuille ou dans ton cahier du jour. Si tu n’as pas de chronomètre, fais simplement les calculs le plus rapidement possible. Bonne chance !

6 x 6 =____ 7 x 3 = ____ 4 x 5 = ____ 9 x 9 =____ 6 x 2 =____

3 x 3 =____ 9 x 6 = ____ 5 x 8 = ____ 6 x 9 = ____ 2 x 7 = ____

7 x 5 = ____ 5 x 10 = ____ 6 x 9 = ____ 5 x 9 = —– 4 x 5 =____

4 x 1 =____ 7 x 9 = ____ 9 x 9 = ____ 3 x 3 = —– 5 x 5 =____

6 x 8 =____ 5 x 5 = ____ 3 x 3 = ____ 8 x 0 =____ 9 x 9 =____

4 x 2 = ____ 8 x 7 = ____ 0 x 8 = ____ 2 x 3 = —– 2 x 6 =____

8 x 2 =____ 2 x 4 = ____ 8 x 9 = ____ 1 x 10 =____ 5 x 9 =____

2 x 3 =____ 8 x 8 = ____ 10 x 10 = ____ 0 x 6 = ____ 2 x 3 = ____

4 x 4 = ____ 1 x 4 = ____ 3 x 8 = ____ 5 x 5 = —– 5 x 7 =____

6 x 7 =____ 9 x 9 = ____ 3 x 9 = ____ 9 x 6 =____ 10 x 8 =____

Mathématiques : opérations

Dans ton cahier du jour (ou sur ta feuille si tu as fini ton cahier du jour), pose et effectue les opérations suivantes, tu peux ensuite te corriger à l’aide de la calculatrice.

24 546 789 + 123 456 732 =

984 657 342 + 235 789 045 =

12 567 835 – 6 435 654 =

674 532 009 – 235 777 435 =

2345 x 6 =

2237 x 48 =

3475 : 35 =

3457 : 24 =

Lecture compréhension

Voici deux enquêtes de l’inspecteur Lafouine à résoudre. Bonnes investigations !

 » Mathilda Rimbert est morte  »

Mathilda Rimbert, une jeune actrice de vingt-six ans, a été trouvée sans vie dans le salon de son appartement. Aucune trace d’effraction ou de vol n’a été constatée.

D’après le médecin qui a procédé à l’autopsie, la mort est survenue entre seize et dix-huit heures. Quand l’inspecteur Lafouine arrive sur les lieux, une couverture recouvre le corps de Mathilda. En inspectant la pièce, il remarque un sac posé sur le guéridon du hall d’entrée.

A l’intérieur, il découvre, entre un tube de rouge à lèvres et les clés du studio, l’agenda de la comédienne. L’inspecteur décide de faire analyser tous les objets contenus dans le sac et convoque les quatre personnes qui avaient rendez-vous avec Mathilda à l’heure présumée du meurtre.

Le lendemain matin, l’inspecteur reçoit le résultat des analyses. Les empreintes digitales de l’actrice ont été retrouvées sur tous les objets sauf sur les clés. Celles-ci ne portent aucune trace de doigts. Lafouine note tous ces indices dans son carnet puis se rend dans son bureau pour interroger les suspects.

Jacques Fargot, un jeune écrivain, dit être passé vers seize heures dix pour donner le manuscrit de son nouveau scénario à l’actrice. Ils ont pris un verre ensemble. Il a entendu Mathilda refermer la porte à clé après son départ. Jeanne Rimbert, la sœur de Mathilda, est venue un peu avant dix-sept heures. Elle a déposé la robe que devait porter l’actrice pour sa prochaine émission sur Canal Plus. Elle ne pense pas être restée plus de dix minutes. Elle confirme que sa sœur s’enfermait toujours quand elle était seule, de peur d’être dérangée par des fans ou des journalistes.

Vincent Polowski, le célèbre réalisateur, avait rendez-vous à dix-sept heures quinze. Il est arrivé un peu en retard, a discuté de son nouveau film avec Mathilda puis a pris congé vingt minutes plus tard. Paul Montronc, son partenaire de théâtre, devait retrouver Mathilda à dix-sept heures trente. Quand il s’est présenté à la porte de l’appartement, celle-ci était fermée à clé. Après avoir sonné plusieurs fois sans résultat, il est reparti pensant que Mathilda était sortie en oubliant leur rendez-vous. L’inspecteur Lafouine sait que le coupable est une de ces quatre personnes.

Quel est le nom du coupable ?

 » Les triplées du Comte de la Perraudière « 

Isa, Isabelle et Isabella, les filles triplées du Comte de la Perraudière, ont été empoisonnées en mangeant une choucroute bourrée d’arsenic. Leur vieux père grabataire demande l’aide du célèbre inspecteur Lafouine.

Après un long voyage en train, l’inspecteur arrive au château. Fatigué, il préfère prendre une bonne nuit de repos avant de commencer ses investigations. Le lendemain matin, Hugues de Froisec, le Comte de la Perraudière, demande à son majordome de faire visiter la propriété à l’inspecteur. Le policier constate que la vieille demeure est en parfait état. Le corps central du château abrite les appartements privés du Comte, de sa sœur et des trois filles défuntes. Le personnel est logé dans les ailes du château et dans les bâtiments annexes situés de chaque côté de la cour d’honneur.

Toute la matinée, Lafouine interroge les résidents du château. Il isole cinq personnes susceptibles d’avoir assassiné les filles du Comte. La corpulente cuisinière, d’origine allemande, qui a préparé la choucroute. Le domestique, amoureux éconduit d’Isabelle, qui a mis fin à ses études de pharmacie pour entrer au service du Comte.

Le majordome anglais, marié à la cuisinière, fanatique de mots croisés, de culture physique et d’arts martiaux. L’infirmière, grande dévoreuse de romans policiers, qui s’occupe du Comte depuis que celui-ci ne peut plus sortir de son lit. La tante des victimes, Eugénie de Froisec, vieille fille un peu folle, élue  » championne de tricot du canton  » en 1955. Elle n’a pas mangé de choucroute le jour du drame à cause de son taux élevé de cholestérol.

Pour mieux réfléchir, l’inspecteur Lafouine arpente la terrasse du château de long en large. Le policier ne sait pas que l’assassin, se sentant découvert, est prêt à tout pour stopper l’enquête. Du balcon de sa chambre, située au premier étage du château, il balance deux pots de géraniums sur Lafouine. Le premier projectile s’écrase sur la chaussure droite de l’inspecteur. Malgré la douleur, Lafouine réussit à éviter le second pot en se mettant à l’abri sous le balcon. L’assassin vient d’abattre ses dernières cartes. L’inspecteur Lafouine sait maintenant qui a tué les triplées du Comte de la Perraudière.

Quel est le nom du coupable ?

Ecriture et histoire

Et voici le dernier volet de notre projet d’écriture à travers des tableaux célèbres. A partir de ce dernier tableau, Le carnaval des souris de Venise de Paul Leberger , tu peux maintenant imaginer la chute (la fin) de ton histoire pour ton personnage avec un dénouement heureux après toutes les épreuves qu’il a traversées entre sa vie misérable à la table des mangeurs de pommes de terre, sa révolte contre Charles X ou encore son exil sur le radeau de la Méduse, je pense qu’il mérite de se retrouver dans cette magnifique fête. Imagine ce qu’il ressent et les dialogues qu’il peut avoir avec les gens présents. Tu peux comme toujours m’envoyer ton travail par mail si c’est possible. Bonne inspiration !

LEBERGER_Le_carnaval_des_souris_de_Venise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *